En 2016, le Diocèse de Limoges célébrera les Ostensions des reliques de ses Saints Patrons.

L'origine de ces commémorations date du Xe siècle. En 994, le « mal des ardents » ravageait la cité de Limoges. Cette « peste de feu brûlait des corps indistinctement ». Il s'agit d'une maladie provoquée par le développement d'un champignon parasite sur les grains dont on se nourrissait, appelé l'ergot du seigle. Les reliques de Saint Martial, apôtre de l'Aquitaine (IVe siècle) furent portées en procession à travers les rues de Limoges pour supplier le saint d'arrêter cette épidémie, qui cessa peu après de faire ses ravages.

À l’exemple de Limoges, ville cathédrale qui honore aussi Saint Aurélien, auxiliaire de Saint Martial, Saint Loup et Sainte Valérie dans l'église de Saint Michel des Lions, de nombreuses villes, grandes ou petites, honorèrent leur saint local. Ainsi de Saint Junien, Saint Léonard de Noblat, Saint Yrieix, Saint Victurnien, Saint Just le Martel, Saint Ferreol à Nexon, Saint Eloi à Chaptelat, Saint Maximin à Magnac-Laval, Saint Israël et Saint Théobald au Dorat, Saint Gaucher, Saint Faucher et Saint Justin à Aureil, Saint Julien à Rochechouart. Ces manifestations sont propres à la Haute-Vienne, à l'exception de Esse en Charente Limousine qui honore Saint Etienne.

Les occasions de montrer des reliques sont nombreuses: épidémies, famines, guerres, calamités naturelles, malheurs du temps, expiation des fautes commises mais aussi de personnalités venues en pèlerinage.

Mais les Ostensions consistent à montrer au peuple les reliques et les châsses qui les contiennent suivant un rituel propre à chaque lieu et qui subit des variantes au fil du temps. L'ouverture des Ostensions est marquée par la bénédiction du drapeau ostensionnaire aux couleurs de la ville, monté au plus haut de l'église où il flottera désormais. À la date choisie, des processions conduites par des confréries, des comités d’Ostensions, le clergé, les fidèles et tous ceux qui veulent honorer leurs Saints parcourent avec drapeaux et bannières, les rues et les places décorées de fleurs et de banderoles avant de terminer par une célébration eucharistique. Croyants et incroyants sont invités à faire la fête en l'honneur de ceux qui ont marqué le lieu par leur vie exemplaire, car l'essentiel de cette coutume uniquement limousine, tient dans la démarche commémorant le souvenir de personnages qui ont montré leur capacité d'honorer Dieu et de s'inspirer de Jésus au service des hommes.

À travers les siècles, les dates et la fréquence des Ostensions ont varié pour s'établir au XVIe siècle, tous les sept ans durant sept semaines à partir du premier dimanche après Pâques. Témoignage d’une foi séculaire, les Ostensions ont un sens religieux profond pour les Limousins. Elles sont une particularité religieuse et culturelle en France, leur inscription, depuis décembre 2013, au patrimoine immatériel de l’UNESCO, en est la reconnaissance officielle.

Ensemble, travaillons tous pour que nos Ostensions soient dignes de ce classement. Par des rites ancestraux et renouvelés, vivons les avec bonheur, joie et foi. Montrons un peuple Limousin en marche et faisons de ces Ostensions 2016 un jour de fête en l’honneur du Saint fondateur de notre cité dont nous fêterons le 1500ème anniversaire. Ainsi le printemps 2016 sera ostensionnaire pour les Limousins et plus particulièrement le 17 avril pour Nexon et le 5 juin pour Saint Yrieix.

 
 
 

st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...
st_yrieix_histo...