Les saint vénérés :

Les reliques de la majorité des saints de la paroisse d’Esse ont été reconnues par le révérend père Jean-Louis Guiot de la Mirande, à Rome, et reçues, le 21 octobre 1660, par le curé de l’époque, Psalmet Faute (lettre conservée dans les archives). La plupart de ces saints ont été martyrisés pour leur foi affichée dans le Christ.

Saint-Etienne proto martyr : Etienne fut convoqué par le Sanhédrin. Inspiré par l ‘Esprit, il soutint son procès. Il prononça « oui, je vois les cieux ouverts et le fils de l’homme debout à la droite de Dieu ». Les prêtres juifs, fous de rage, se bouchent les oreilles, se ruent sur lui, le traînent hors de la ville et le lapident.

Saint-Etienne est le saint patron de la paroisse d’Esse. C’est à lui qu’est dédiée l’église d’Esse.

Saint-Hilaire diacre et martyr : précipité dans le Tibre, il eut la tête tranchée.

Sainte-Victoire, vierge et martyre : refusant d’adorer les dieux païens, elle mourût par le glaive.

Saint-Florian martyr : vétéran de l’armée romaine, voulant secourir les chrétiens, il fut précipité dans la rivière d’Enns, en Autriche.

Saint-Bon martyr : Il fut décapité et enterré sur la voie latine.

Saint-Natal martyr : Il fut évêque de Milan et mourut en 751.

Saint-Joachim de Piccolomini : guérit un malade en prenant sur lui sa maladie et mourut en 1303.

Sainte-Sévère martyre : elle fût martyrisée sous Dioclétien, en Toscane, au IVème siècle.

Saint-Anselme évêque et confesseur : il sut confondre les schismatiques et mena la vie d’un religieux très austère.

Saint-Pierre Aumaître martyr : persécuté par le gouvernement de Corée, il fût décapité.

Saint-Eugène martyr : persécuté par Maximien au IIIème siècle, il fut décapité.